Mariage

C'est un grand jour. Et ce sera certainement une longue journée. Marié, père de la mariée ou témoin, vous devrez enchaîner les obligations et concilier au passage deux exigences contradictoires. L'élégance parfaite, pour soutenir sans complexe le regard du maire. L'aisance, pour monter sans difficulté sur la table et faire tourner les serviettes au petit matin, l'esprit troublé et les paupières un peu lourdes... Autant dire qu'il faut la jouer fine. Billet de Marc Beaugé.
Marié De Fursac - Vetement et costume homme

Marié

En matière d'élégance nuptiale, deux écoles s'affrontent. La première, peu orthodoxe mais de plus en plus populaire, veut que le marié porte, pour son grand jour, un smoking. Si vous retenez cette option, sachez que votre marge de manœuvre est grande.

En effet, à l'inverse des soirées de gala exigeant strictement le port d'un smoking classique, le mariage n'impose pas véritablement de dress code. Et peut donc devenir un terrain de jeu jouissif...

Ainsi, votre smoking peut très bien être marine. Il peut aussi être porté avec une cravate, et non un nœud papillon. Il peut également être ponctué d'une paire de chaussures non vernies, qui remplaceront les traditionnelles Richelieu en cuir vernies noir. Avec ou sans pochette, à vous de voir. Après tout, c'est votre jour, personne ne vous reprochera de contourner les règles d'élégance classique...

Personne ne vous reprochera, non plus, d’adapter légèrement votre tenue au fil de la journée. Si vous commencez par la mairie, ne donnez pas tout, tout de suite. Posez les bases de votre élégance. Mais attendez la cérémonie religieuse, s’il y en a une, pour faire la différence, en rajoutant un accessoire (pourquoi pas une fleur à la boutonnière ?),  en changeant les chaussures en daim pour des chaussures en cuir, en passant d’une cravate en coton à une cravate en soie et ainsi de suite… Plus tard, bien plus tard, dans un troisième temps, vous pourrez enlevez tout ça et vous mettre à l’aise pour festoyer en souplesse. Mais c’est une autre histoire.

La deuxième école consiste, elle, à miser au contraire sur une forme de simplicité. Si vous choisissez ce camp-là, parez-vous d'un beau costume taillé dans une laine de grande qualité. Le noir étant la couleur du deuil, et non de l'amour, prenez-le marine ou gris. Le gris clair, notamment, est très approprié pour un mariage, alors qu'il l'est beaucoup moins dans un cadre professionnel.

Choisissez une veste un ou deux boutons. Avec une veste un bouton, pas la peine d'en rajouter. Avec une veste deux boutons, n'hésitez pas à y adjoindre un gilet. Celui-ci vous permettra, au plus de fort de l'action, de ne pas vous retrouver simplement en bras de chemise.

La pochette, qui pourra former une fine bande blanche sur votre poitrine, marquera aussi le caractère exceptionnel de la journée. Surtout si elle est unie et en soie.

La chemise devra être blanche et immaculée. Inutile de la prendre satinée, brillante ou assortie de façon précise à la robe de l’élue. Cela vous évitera de courir les magasins avec un morceau de tissu dans la poche… Le blanc fera très bien l’affaire.

Pour boucler votre tenue, il ne manquera alors plus que la cravate (nettement préférable, en l'occasion, au nœud papillon), que vous pourrez choisir assortie à la laine de votre costume, pour ne pas prendre de risque. Votre tenue sera alors parfaitement limpide. Peut-être aussi limpide, même, que votre amour.

Père de la mariée

Vous devrez accompagner votre fille, vêtue de la plus belle robe de sa vie, jusqu'à l'autel. Y a-t-il plus grande pression ? Pour être à la hauteur des attentes placées en vous, notamment par votre fille, habillez-vous dignement.

Incarnez la fonction et évitez à tout prix les travers « jeunistes », soit un costume trop étroit, une cravate trop fine, un pantalon trop fuselé.

Vous êtes le père, vous ne devez pas non plus vous placer sur le même plan que le mari. Si son costume est marine, prenez-en un gris, veste deux boutons et pas de gilet. La pochette ? En lin ou en coton. La soie n'est naturellement pas interdite.

Si votre costume est gris anthracite, optez pour une cravate gris clair. S'il est gris moyen, prenez-la gris foncée. Un modèle en soie tricoté sera de très bon aloi. Et se mariera très bien à une chemise blanche à fines rayures.

Pour l'occasion, vous pouvez aussi sortir votre montre la plus chère et vos plus beaux boutons de manchettes. Après tout, ce n'est pas tous les jours que l'on accorde la main de sa fille à un homme.

Vetement et costume homme - Père de la mariée De Fursac
Conseil Témoin : Vetement et costume homme De Fursac

Témoin

Si le rôle du témoin consiste, en apparence, à signer un registre, sa fonction réelle est bien d'animer l'événement, d'y mettre de la joie, de la décontraction, de l'humour et peut-être même de la gaudriole.

D'un point de vue stylistique, vous pouvez donc vous permettre plein de choses. Vous pouvez oser la couleur, la fantaisie, voire les imprimés.

Un ensemble dépareillé est ainsi tout à fait possible. Si le pantalon est sobre - et marine, par exemple - un blazer de couleur pourra fonctionner. La chemise peut également être à rayures ou à pois. Comme la cravate. Le tout étant de savoir raison garder et de ne pas cumuler les extravagances. Si la veste est voyante, la cravate et la chemise seront « calmes ». Et inversement. Une fleur à la boutonnière pourra donner de la vie à l'ensemble. Comme une pochette à imprimé.

Une paire de chaussures en daim, dans des teintes claires, voire une paire de baskets en toile blanche et immaculée, est également envisageable. Mais alors, vous devrez faire une croix dessus le lendemain, au réveil. Car il y a peu de chances qu'une paire de chaussures claires survive aux aventures que vit généralement un témoin lors d'un mariage. Surtout lorsque celui-ci est réussi.

Cela est moins anodin qu’il y paraît. Car désormais, les mariages se jouent très souvent en deux temps, le lendemain midi étant consacré à un déjeuner convivial, les yeux dans la vague, l’estomac en berne, mais le cœur enjoué. Pour ce retour, le témoin sera donc appelé à changer de chaussures. Il lui faudra arborer une tenue alternative lui permettant de laisser de côté le costume. Chino et polo en été, jean de qualité et pull cachemire en hiver fera ainsi parfaitement l’affaire. A vrai dire, ce jour là, le témoin pourra s’habiller comme le marié, ce ne sera plus un problème.

En savoir plus sur les collections De Fursac

×
Inscription à la newsletter
Inscription à la newsletter